Wout van Aert “ déçu ” des résultats du Mondial: “ Argent deux fois, ça frappe fort ”

Wout van Aert “ déçu ” des résultats du Mondial: “ Argent deux fois, ça frappe fort ”


Wout van Aert a déclaré de retour d’Imola 2020 avec deux médailles d’argent «frappant fort», le Belge déçu de ne pouvoir convertir aucun d’eux en maillots arc-en-ciel.

Le Belge a terminé deuxième du contre-la-montre derrière L’Italien Filippo Ganna et n’a pas pu suivre L’attaque de Julian Alaphilippe dans la course sur route, ses collaborateurs du groupe de chasse ne voulant pas remorquer Van Aert et son puissant sprint sur la route pour disputer la victoire.

“Je n’ai rien à me reprocher, rien à blâmer pour l’équipe”, a déclaré Van Aert Sporza après l’arrivée, son équipe belge a travaillé dur toute la journée pour conduire un rythme soutenu et garder la course ensemble. «Nous avons fait ce que nous voulions faire. Je n’ai pas pu suivre quand Julian a attaqué. Je suis déçu, le second est douloureux. J’étais super, j’avais les jambes que je voulais. Mais un cavalier était meilleur. Deux fois l’argent, ça frappe fort.

Van Aert était le favori pour la course sur route, ses victoires à Strade Bianche et Milan – San Remo étant complétées par deux victoires d’étape au Tour de France tout en assurant également des tâches domestiques de montagne au coéquipier de Jumbo-Visma, Primož Roglič. Cependant, ses jambes d’escalade n’ont pas égalé la puissance explosive d’Alaphilippe, qui a attaqué avec 17 km au-dessus de la dernière montée et a remporté la victoire en solo.

>>> “ Une sacrée expérience ”, déclare Tom Pidcock après ses débuts en course sur route hommes élite aux Championnats du monde

“Je pense que Julian avait l’avantage de percer le trou”, a expliqué Van Aert. «Il était le plus fort. Le désespoir est venu [amongst the chasers] seulement dans les deux derniers kilomètres et nous ne nous sommes pas rapprochés avant cela. J’avais Primož avec moi que je connais bien, il a fait de son mieux, mais nous ne nous sommes pas rapprochés.

Certaines sections des médias belges avaient critiqué Roglič pour ne pas avoir fait plus pour aider Van Aert à ramener Alaphilippe, expliquant à quel point le Belge avait travaillé pour le Slovène à la poursuite du maillot jaune sur le Tour.

“Je pense qu’il [Primož] a fait tout ce qu’il pouvait, il était à la limite », a déclaré Van Aert, défendant son coéquipier. «HNous savions qu’il ne pourrait jamais gagner la course dans ce groupe. Je ne suis certainement en colère contre personne. Une chose malheureuse s’est produite et c’est que Julian avait de super jambes.

«Il était le seul à pouvoir faire une fissure. Nous étions presque au sommet de la montée, je savais que si nous y montions avec un groupe d’élite alors je ne laisserais personne attaquer. J’aurais alors de bonnes chances de devenir champion. Mais les cent derniers mètres étaient trop. Tla montée du chapeau est de 14%. Cela en dit assez.

Van Aert se tournera désormais vers les Classiques pour de nouvelles opportunités d’ajouter des victoires majeures à son palmarès, prêt à s’aligner pour Gent-Wevelgem, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix le mois prochain.



Source link