Un coureur danois prenant sa retraite à 21 ans appelle l’utilisation de pilules dans les courses professionnelles « grotesque »


“], “filter”: “nextExceptions”: “img, blockquote, div”, “nextContainsExceptions”: “img, blockquote” }”>

Un coureur danois, qui a annoncé sa retraite à seulement 21 ans, a dénoncé l’utilisation de pilules dans les courses professionnelles.

Ludvig Wacker, un ancien membre de l’équipe de développement de Sunweb, a décidé de mettre fin à sa carrière cette année en citant un gros accident qui lui a fait peur dans le peloton et un épuisement mental, derrière sa décision de s’éloigner du sport.

A lire aussi : Étude française : Médicament contre la moelle épinière détecté chez les coureurs du Tour de France

Dans une interview avec le site danois Feltet.dk, Wacker a qualifié de « grotesque » l’utilisation flagrante des pilules dans le cyclisme. Il a ajouté qu’il pensait que les jeunes coureurs obtiendraient eux-mêmes les pilules sans aucune intervention de leurs équipes.

Wacker n’a nommé aucun coureur ou équipe directement.

« J’en ai marre des pilules dans le sport. Ce sont peut-être des pilules légales, mais je suis toujours fatigué d’avoir des pilules dans le cyclisme et je pense que c’est grotesque que cela soit si évident », a-t-il déclaré. Feltet.dk. “C’est tellement évident. Dans les grandes courses, les gens se promènent avec de petits récipients dans leurs poches avec des pilules et ainsi de suite. Je n’ai jamais voulu prendre quoi que ce soit moi-même, et puis vous savez que dans toutes les finales, les autres prennent des choses que vous ne prenez pas.

« Je pense souvent que ce sont les jeunes coureurs eux-mêmes qui le font. Ce ne sont pas forcément les équipes qui sont derrière. Les cavaliers peuvent s’en procurer eux-mêmes. Il est très facile de mettre la main dessus.

Wacker a ajouté que même si les substances n’étaient pas interdites, il s’inquiétait des conséquences de l’utilisation très régulière de certaines substances.

« Il s’agit, entre autres, des analgésiques et de la caféine. C’est complètement ridicule le montant que les gens prennent parce que vous ne savez pas ce que cela peut signifier pour le corps du coureur dans 20 ans », a-t-il déclaré.

Brûler

Wacker était un jeune coureur prometteur et a déjà remporté les juniors Gent-Wevelgem et plusieurs étapes du Denmark Youth Tour. Il a été inscrit dans l’équipe de développement de Sunweb en 2019, mais est parti lorsque son contrat a expiré l’année suivante, malgré une offre de prolongation.

A lire aussi : Analgésiques et cyclisme : le sombre danger du tramadol

Une grosse chute à la Randers Bike Week au Danemark l’année dernière a marqué le début de la fin pour le jeune coureur. Bien qu’il n’ait subi aucune blessure grave, cela a affecté sa confiance dans le peloton et lui a fait craindre de redescendre.

« Il y a plusieurs raisons pour lesquelles j’ai arrêté. Je me suis écrasé l’année dernière à la Randers Bike Week, qui était la première course après l’arrêt du coronavirus. L’accident lui-même s’est produit à grande vitesse, mais je ne me suis pas heurté très fort, mais dans ma tête, c’était bien pire qu’il ne l’était vraiment », a-t-il déclaré.

“Puis ça a complètement mal tourné pour les championnats danois en 2020, où j’étais assis trop loin parce que j’étais trop prudent. Ensuite, je suis resté là au bord de la route avec ma mère et mon père. Le lendemain, j’ai appelé Sunweb et j’ai dit que je ne continuerais pas là-bas même s’ils m’avaient parlé d’une prolongation. Je rentrais chez moi.

Les difficultés se sont poursuivies cette saison alors que Wacker a couru avec l’équipe danoise Team CO Play-Giant. En fin de compte, il a décidé de se retirer du sport et de prendre sa retraite à seulement 21 ans.

Malgré ses difficultés ces dernières saisons, Wacker n’éprouve aucun ressentiment envers le cyclisme et est heureux d’avoir eu l’opportunité de courir à un niveau élevé.

« J’ai énormément appris en vivant à l’étranger, j’en suis vraiment fier. Je suis tellement content d’avoir saisi cette opportunité et d’être allé aussi loin dans le sport que je l’ai fait. C’est complètement irréel que j’aie participé à l’édition junior de Paris-Roubaix », a-t-il déclaré.





Source link