Shasta Gravel Hugger lance ce week-end avec des débuts de vague – VeloNews.com

Shasta Gravel Hugger lance ce week-end avec des débuts de vague – VeloNews.com


“],” filter “: ” nextExceptions “:” img, blockquote, div “,” nextContainsExceptions “:” img, blockquote “}”>

La mouture est une chronique hebdomadaire sur tout ce qui concerne le gravier.
La version NorCal de Ben Brainard d’un classique du printemps – le Shasta Gravel Hugger – démarre ce week-end, avec Clara Honsinger, Pete Stetina et Jacob Rathe qui devraient prendre le départ aux côtés de 400 autres coureurs de gravel.

Doté de 12 secteurs de gravier sur le parcours de 160 km, le Shasta Gravel Hugger est à moitié pavé, à moitié gravier. La course commence et se termine dans la petite ville de Montague, qui se trouve dans l’ombre portée par le mont. Volcan Shasta.

À l’origine, Brainard avait l’intention de nommer l’événement une variation de Strade Bianche, la course de gravier italienne WorldTour qui se déroulera samedi en Italie. Mais il a conclu qu’il serait légalement plus sûr de rester à l’écart du nom de Strade Bianche, si sa race grandissait.

Ainsi, au lieu de cela, le surnom de gravel hugger – un riff sur le thème «tree hugger» – est né.

Néanmoins, le Shasta Gravel Hugger évoque définitivement les classiques du printemps, notamment Paris-Roubaix, avec ses secteurs labellisés. En entrant dans chaque secteur, Brainard a une signalisation qui précise ce que sont les coureurs, tout comme Paris-Roubaix évalue ses secteurs en difficulté.

Chaque secteur a un sponsor, qui sont presque tous des magasins de vélos locaux ou des petites entreprises locales. L’un de ces sponsors lors de l’événement inaugural de l’année dernière était LandShark Bikes, propriété de John Slawta qui a construit la moto gagnante du Giro d’Italia en 1988 par Andy Hampsten. Slawta continue de fabriquer des vélos maintenant près de la maison de Brainard.

Chacun des 12 secteurs est parrainé par un magasin de vélos local ou une petite entreprise locale – et la signalisation permet aux motocyclistes de savoir à quoi ils servent.

Protocoles et considérations COVID-19

Brainard n’a essentiellement fait aucune commercialisation de son événement cette année parce qu’il ne pensait pas que cela se produirait.

«J’ai organisé la course très rapidement l’an dernier, et environ 130 personnes se sont présentées», a déclaré Brainard. «L’année dernière, notre événement était une semaine devant The Mid South. Covid a assez bien frappé entre ma course et Mid South. Je ne pensais vraiment pas qu’il y aurait une autre course cette année. Mais récemment, les choses ont commencé à s’ouvrir et il semblait que nous pourrions continuer si nous suivions certaines réglementations.

En travaillant avec les autorités locales, Brainard a obtenu la permission de courir la course avec des départs par vagues de 50 personnes. Environ 400 personnes sont actuellement inscrites.

«C’est très régional. Je vois peut-être une personne sur la liste de départ qui vole », dit-il. «Compte tenu des circonstances, c’est génial cette année. À l’avenir, tout le concept est de le rendre national. »

Les vagues commenceront à 20 secondes d’intervalle, et seront rythmées vers le premier secteur à six milles. Brainard a demandé aux coureurs lors de l’inscription d’évaluer leurs chances de terminer dans les 10 pour cent supérieurs, et de placer les plus confiants dans la première vague.

“Si quelqu’un passe par derrière à ce premier groupe, alors tant mieux pour eux – tout le monde aura la même heure de départ, donc personne n’aura à savoir quelle vague est devant”, a-t-il déclaré.

Il existe également une option de 65 milles, qui débutera une heure derrière la course principale.

Brainard a déclaré qu’il n’avait pas parlé à de nombreux autres promoteurs, qui jonglent tous avec la myriade de complications du COVID-19 cette année. Mais au moins deux autres promoteurs participeront à sa course, dont Miguel Crawford de la Grasshopper Series et Mike Ripley, qui organise des événements dans l’Oregon.

Le Shasta Gravel Grinder ne se débat pas avec les décors.



Source link