Primoz Roglic remporte Liège-Bastogne-Liège alors qu’Alaphilippe fête trop tôt

Primoz Roglic remporte Liège-Bastogne-Liège alors qu’Alaphilippe fête trop tôt


Primoz Roglic a mis le chagrin du Tour de France derrière lui avec une superbe victoire sur Julian Alaphilippe à Liège-Bastogne-Liège, sa première victoire monumentale.

Ce fut une mauvaise journée pour Alaphilippe, qui avait réglé la victoire mais qui avait levé les mains bien avant la ligne et a été piqué par un éclat de roue par le Slovène. Rendant le Liège d’Alaphilippe encore pire, il a ensuite été relégué pour avoir brusquement changé de ligne au milieu du sprint, écrasant presque Marc Hirschi. Il a obtenu la dernière place de son groupe, 5e.

Hirschi a continué d’impressionner, terminant deuxième après avoir joué un rôle agressif dans la finale. En troisième position, le champion du Tour Tadej Pogacar.

Comment cela s’est passé

Comme d’habitude, tout se résume aux 30 derniers kilomètres de La Doyenne. Deceuninck-QuickStep contrôlait le peloton, sous le choc des attaques de Michael Albasini, Louis Leon Sanchez, etc. Aucun n’est allé loin.

Tom Dumoulin a mené le peloton sur la Côte de la Roche-aux-Faucons, mettant en place Roglic, mais ce sont Alaphilippe et Hirschi qui ont été les vrais agresseurs. A 500m de la montée, Alaphilippe est parti, suivi de près par le jeune Sunweb et Kwiatkowski d’Ineos.

Hirschi, Roglic, Tadej Pogacar, Alaphilippe ont roulé ensemble sur le dessus, suivis quelques secondes plus tard par Mike Woods et Kwiatkowski d’EF.

Kwiatkowski a réussi, mais Woods n’a pas tout à fait. Mais ce fut une période de courte durée au front pour Kwiatkowski. Lorsque les attaques ont recommencé, il a été renvoyé en arrière.

Alaphilippe et Hirschi ont montré qu’ils étaient les plus forts à chaque fois que la route montait, mais qu’ils ne pouvaient pas se séparer réellement de leurs compagnons d’échappée.

Derrière, un solide groupe de poursuite s’est formé, dirigé par Mathieu van der Poel, un ajout de dernière minute à Liège qui a remporté une étape époustouflante du BinckBank Tour la veille.

Les quatre premiers ont bien fonctionné ensemble, prenant des tractions égales au fil des kilomètres. À 5 km de l’arrivée, l’écart était de 20 secondes.

Van der Poel n’abandonnait pas. Il sortit de la chasse, tirant Dumoulin derrière lui, dans un ultime effort pour passer. Mais c’était trop tard, ou plus exactement, trop peu.

Matej Mahoric a été le prochain à faire une tentative de pont, et celle-ci s’est avérée un succès. Il a traversé dans le dernier kilomètre et a dépassé les quatre leaders, qui ont couru pour sauter sur sa roue.

Alaphilippe a été le premier là-bas, et il a utilisé la vitesse de Majoric pour lancer son propre sprint. Il accéléra le long des barrières de droite puis fit un brusque balancement à gauche, touchant la roue de Hirschi et faillit s’écraser à la fois Hirschi et Pogacar. En arrivant sur la ligne, Alaphilippe avait une avance étroite, mais il a mis ses mains bien en avant de la ligne. Roglic est venu vers la droite et avec un lancer de vélo a battu le champion du monde à l’arrivée.

Résultats

1 – ROGLIC Primož (Team Jumbo-Visma) en 6:32:02
2 – HIRSCHI Marc (Team Sunweb) en même temps
3 – POGACAR Tadej (UAE-Team Emirates) en même temps
4 – MOHORIC Matej (Bahreïn – McLaren) en même temps
5 -ALAPHILIPPE Julian (Deceuninck – Quick Step) en même temps

Plus à venir>



Source link