Primož Roglič nie Julian Alaphilippe dans un sprint tardif dramatique – VeloNews.com

Primož Roglič nie Julian Alaphilippe dans un sprint tardif dramatique – VeloNews.com


“],” filter “: {” nextExceptions “:” img, blockquote, div “,” nextContainsExceptions “:” img, blockquote “}}”>

Primož Roglič (Jumbo-Visma) a gagné Liège-Bastogne-Liège dans le plus spectaculaire des sprints finaux dimanche.

Roglič était entré dans les 500 derniers mètres de la course de 257 km en tant que membre d’un groupe de cinq stellaires. Champion du monde nouvellement couronné Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick-Step) a sprinté le premier et a semblé une victoire assurée, assis pour célébrer avec environ 20 mètres de la ligne.

Cependant, alors qu’Alaphilippe perdait de l’élan avec ses mains sur le guidon et que Roglič continuait son accélération, le Slovène est arrivé à la ligne à quelques centimètres d’avance sur le Français dans un renversement de fortune renversant.

“C’est incroyable, c’était si proche”, a déclaré Roglič par la suite. «Je n’ai jamais cessé de croire et je n’ai jamais cessé de franchir les derniers mètres. Je suis super content. »

Marc Hirschi (Sunweb) a terminé troisième sur la ligne après avoir vu son sprint interrompu par Alaphilippe dans les cent derniers mètres.

La situation est rapidement allée de mal en pis pour Alaphilippe. Après des plaintes sur sa ligne capricieuse, le champion du monde était relégué à la cinquième place, laissant Hirschi et Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) pour prendre les deuxième et troisième places.

«C’est sûr qu’il a pris ma roue», a déclaré Hirschi après la course. «Mais la façon dont Alaphilippe a sprinté, j’étais vraiment près de sa roue et il a bougé un peu.

La victoire de Roglič compensera en partie son renversement déchirant sur le Tour de France il y a à peine deux semaines. Le Slovène a profité du travail de son équipe tout au long de la course, avec Tom Dumoulin au cœur de la finale avec son leader slovène.

«Ce fut une longue période pour moi, à trois mois de chez moi», a déclaré Roglič à propos de son programme de courses pré-Tour chargé.

«Je suis super content et super fier de l’équipe. Finalement, j’ai réussi à gagner quelque chose », a-t-il poursuivi avec un sourire et un haussement d’épaules. «L’équipe a fait un super boulot, ils m’ont protégé tout le temps. Je suis vraiment content d’avoir réussi à gagner. C’était sur ma liste de souhaits de gagner un monument.

La course a pris vie sur la montée de La Redoute avec 36km à parcourir Michaël Schär (CCC Team) a été le dernier homme à être rattrapé du groupe d’évasion de neuf qui s’est formé dans les premiers kilomètres de la course.

L’équipe Sunweb a mené le peloton sur la montée emblématique avec Tiesj Benoot forant le rythme et Hirschi se rapprochant sur sa roue. L’augmentation soudaine du rythme a vu le peloton s’amincir rapidement alors que Deceuninck-Quick-Step, Sunweb et Jumbo-Visma se maintenaient vers l’avant et hors de danger sur les routes étroites et les descentes glissantes après la pluie du matin.

Le pilote vétéran Michael Albasini (Mitchelton-Scott) a tenté de s’échapper de l’avant avec environ 30 km à parcourir, mais a rapidement été ramené car le groupe est resté uni.

Alaphilippe a éclairé la sélection sur la montée finale de la Roche-aux-Faucons, faisant un geste auquel Hirschi a été le premier à répondre depuis un long chemin dans le peloton.

Le mouvement a attiré Roglič et Pogačar, avec Michal Kwiatkowski (Ineos Grenadiers) à travers et Michael Woods (EF Pro Cycling) pourchassant juste une seconde en arrière. Derrière le Canadien, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) menait le groupe d’une quinzaine de poursuivants alors que Dumoulin était assis sur sa roue et ralentissait la poursuite de Rogič.

Hirschi était le suivant pour attaquer hors du groupe de tête, faisant ressortir Alaphilippe tandis que le duo slovène suivait une seconde derrière. Kwiatkowski est tombé du groupe de tête sous la férocité des attaques de la paire de tête.

Les quatre premiers d’Alaphilippe, Hirschi, Roglič et Pogačar sont revenus ensemble dans le dernier run plat vers la ligne et ont pris une délicate avance de 20 secondes. Le quatuor a travaillé ensemble pendant les dernières minutes et est entré dans le dernier kilomètre avec 20 secondes d’écart sur le grand groupe de poursuivants.

Alors que les quatre premiers commençaient à jouer au chat et à la souris alors que le sprint le faisait signe, Matej Mohoric (Bahreïn-McLaren) a traversé le groupe de poursuite avec un mouvement spéculatif. Avec une vitesse réduite dans les quatre premiers, le slovène Mohoric a pris contact et a immédiatement attaqué par-dessus le sommet à environ 500 mètres de la fin.

Alaphilippe ramena le groupe sur la roue de Mohoric et ouvrit ensuite son sprint, avec Hirschi suivant une moustache derrière. Alors que le Français tournait vers le centre de la route, il a presque coupé la roue du Suisse, le faisant s’asseoir momentanément et presque perdre l’équilibre.

Avec la ligne d’arrivée en ligne de mire, Alaphilippe s’est redressé et a levé les bras pour célébrer avec environ 20 mètres à parcourir, mais en ralentissant, l’élan de Roglič et un dernier lancer de vélo l’ont vu franchir la ligne en premier.

Bien qu’Alaphilippe ait terminé deuxième sur la ligne, il a appris dans les minutes qui ont suivi que son sprint était tombé sous le coup des commissaires, les officiels le repoussant à l’arrière du groupe de tête des cinq.

Résultats Liège-Bastogne-Liège





Source link