Première sortie: le nouveau VTT Yeti SB115

Première sortie: le nouveau VTT Yeti SB115


Après notre test de vélo annuel, À l’extérieur déclaré 2020 “l’année du 29er court voyage. » Le contributeur Josh Patterson, qui a effectué notre test, a loué cette catégorie de vélo de montagne pour sa personnalité bien équilibrée: il a la sensation vivante d’un vélo à court trajet, associé à la géométrie capable de descendre d’un vélo de trail plus agressif, et est construit autour de grandes roues de 29 pouces avec une grande capacité de retournement.

Hier, Yeti Cycles a publié sa dernière réponse à cette race très en vogue avec le nouveau Yeti SB115, une version évoluée du Vélo de cross-country SB100 que l’entreprise dit qu’elle finira par remplacer. Le SB115 a 115 millimètres de débattement de la roue arrière, une fourche de 130 millimètres, une géométrie de vélo de trail détendue et une construction qui ne serait pas déplacée sur un vélo d’enduro.

Bien que le SB100 ait été déclaré vélo mélangeant les genres lors de sa sortie en 2018, avec une fourche de 120 millimètres, une géométrie plus longue et plus lâche, et une construction de série qui comprenait des pneus robustes et une tige de selle télescopique, il était, en son cœur, un vélo de course de cross-country léger. Les critiques et les athlètes Yeti l’ont félicité pour sa conduite sur des terrains bien plus noueux que ses 100 millimètres de débattement sur la roue arrière auraient dû le permettre, l’appelant un «vélo de cross-country de descente». Mais il n’offrait toujours que 100 millimètres de voyage.

Le SB115 a donc commencé comme une tentative de rendre le SB100 encore plus performant grâce à l’un des Lunch Ride (LR) de Yeti construit, déclare Ryan Thornberry, chef de produit. (Le nom Lunch Ride est un clin d’œil à la tradition de longue date de la société en matière de randonnée à midi, dans laquelle les employés ont commencé à mettre des pièces de suspension plus robustes sur leurs vélos personnels.) Les kits LR rendent les modèles existants plus orientés vers la descente, avec un plus long fourche et un amortisseur à course légèrement plus longue, ainsi que quelques autres modifications de construction.

Pour fabriquer un SB100 LR, les ingénieurs ont remplacé une fourche de 130 millimètres par la précédente fourche de 120 millimètres, mais cela a relâché les angles du tube de direction et du tube de selle. Pour maintenir la géométrie et la maniabilité du 100, les ingénieurs ont repensé la biellette supérieure et déplacé le pivot qui relie l’amortisseur à la hauban à l’arrière. Cela a non seulement permis une géométrie presque identique à celle du SB100, mais cela a également permis l’installation d’un amortisseur à course plus longue et a donné au vélo un débattement supplémentaire de 15 millimètres sur la roue arrière. (En raison de la fourche plus longue, la hauteur du boîtier de pédalier est plus haute sur le SB115, mais les angles du tube de direction et du tube de selle sont essentiellement les mêmes que ceux du SB100.) Ainsi, le SB115 est né. Impressionnant, Thornberry affirme qu’ils ont réalisé le voyage supplémentaire sans gain de poids net – un cadre SB115 pèse le même poids qu’un cadre SB100.

Si le SB100 vivait quelque part entre un cross-country et un gréement de trail, les pièces du SB115 démentent ses intentions d’évoluer plus près de l’extrémité du trail. Je teste un SB115 dans la version T2 (6900 $), qui comprend le cadre en carbone Turq (le plus léger) de Yeti et X01 Eagle de SRAM transmission, avec sa nouvelle cassette 10-52. Mon vélo est à quatre pistons, style descente SRAM G2 RSC freins, basés sur les freins Code haute puissance de SRAM. Il a un guidon de 780 millimètres de large. Et il roule sur un 2,5 pouces dodus Maxxis Minion DHF pneu à l’avant, avec un 2,3 pouces Agresseur Maxxis à l’arrière – la même configuration que j’ai utilisée sur mon vélo d’enduro.

J’ai possédé un SB100 pendant environ un an, ainsi qu’un 29er de 135 millimètres qui était à la fois orienté enduro et trail. Bien que le SB100 m’ait toujours impressionné par ses capacités, j’ai quand même constaté que je préférais mon vélo de trail longue distance dans la plupart des situations de conduite normales, car je suis attirée par la conduite technique, les descentes plus rapides et le bike park. Ayant conduit le SB115 ces dernières semaines, je peux dire que ce nouveau vélo est encore plus polyvalent et bien adapté pour être un vélo de trail de tous les jours pour de nombreux cyclistes.

Sans surprise, le SB115 grimpe très, très bien. Yeti affirme qu’une taille moyenne dans ma construction T2 pèse 27,6 livres, avec un poids de cadre de 5,9 livres. (Le cadre en carbone de la série C de niveau intermédiaire a un poids déclaré de 6,2 livres.) Pour un vélo de trail léger de nos jours, c’est impressionnant. Comparez ces chiffres à quelques-uns des pairs actuels du SB115 dans la catégorie des 29 pouces à débattement de 115 à 120 millimètres: Pivot’s Trail 429 a un prétendu poids du cadre de 6,4 livres; Tallboy CC de Santa Cruz, avec une construction X01 similaire au SB115, a un poids de vélo déclaré de 28 livres.

Ayant conduit le SB115 ces dernières semaines, je peux dire que ce nouveau vélo est encore plus polyvalent et bien adapté pour être un vélo de trail de tous les jours pour de nombreux cyclistes.

Mais la capacité du SB115 à gravir les collines de manière directe et efficace n’est pas seulement due à sa légèreté. Le Switch Infinity de Yeti – sa conception de suspension emblématique, qui associe une liaison à quatre barres avec une paire d’arbres «translucides» logés près du boîtier de pédalier – a toujours fait preuve d’une grande conformité aux petites bosses, ce qui équivaut à une traction qui inspire confiance. Sur des montées allant des routes de feu escarpées et lâches aux grès grumeleux ou gréseux, le SB115 colle aux surfaces, offrant une aide bienvenue dans les montées techniques. Cela a considérablement facilité le travail des montées les plus difficiles du Colorado Front Range.

Et lorsque la piste s’est aplatie ou a tourné en descente, les 15 millimètres supplémentaires de déplacement à l’arrière et 10 millimètres à l’avant se sont manifestés. Si le SB100 a roulé comme un vélo de cross-country avec une géométrie de trail, le SB115 roule comme un vélo de trail court, point final. J’ai conduit le SB115 en tant que conducteur quotidien pendant environ un mois, sur le même terrain où je prendrais normalement mon 29er de 135 millimètres ou le Yeti SB130 LR J’ai aussi roulé. La descente la plus révélatrice que j’ai connue sur le SB115 était un sentier rapide, notoirement accidenté, uniquement en descente, rempli de bars à eau, d’atterrissages bombardés et de jardins rocheux osseux. Ce n’était pas du tout proche du terrain idéal pour un vélo comme celui-ci, et même si je devais choisir mes lignes plus soigneusement, le SB115 était remarquablement composé à haute vitesse. Sur quelques descentes similaires, j’ai même établi des PR ou j’ai perdu très peu de temps par rapport à des promenades sur des vélos à longue course. Des coups plus gros et fréquents à vitesse plus lente ont fait plus de tort au vélo, mais c’est normal pour un vélo à course courte. Yeti se vante que Switch Infinity permet aux ingénieurs de s’accorder pour une «sensation sans fond» – ce qui signifie qu’il est extrêmement difficile de toucher le fond – ce qui contribue à faire d’un vélo qui roule comme s’il était plus capable que son voyage ne le suggère. Le SB115 présente ce trait de personnalité à un T.

S’il est impressionnant que le SB115 se démarque sur les sentiers les plus difficiles, en réalité, ces sentiers représentent un petit pourcentage du terrain que la plupart d’entre nous parcourons la plupart du temps. C’est sur tous les autres sentiers – ceux qui tombent dans la partie grasse de la courbe en cloche, les bleus et les noirs apprivoisés – où ce vélo brille vraiment. La maniabilité nette et agile fait du SB115 un plaisir pour plonger dans les virages en S et les virages plats et pour se pencher et manœuvrer rapidement autour des obstacles. Cette même sensation précise est également payante à vitesse lente, comme lorsque vous enfilez une ligne délicate dans un virage en lacet rocheux. Et un angle de tête de 67,6 degrés établit un équilibre doux entre la précision de la maniabilité et la stabilité: après des mois à conduire des vélos à longue course super relâchés, le SB115 m’a donné l’impression que j’étais soudainement devenu un meilleur manieur de vélo.

Ce n’était pas du tout proche du terrain idéal pour un vélo comme celui-ci, et même si je devais choisir mes lignes plus soigneusement, le SB115 était remarquablement composé à haute vitesse.

Une solide plateforme de pédalage m’a encouragé à marteler hors de la selle sur les sections plates et en descente plus souvent – même lorsque je me levais et que je pédalais, la suspension arrière restait stable sans balancer détectable. Le support solide à mi-course (beaucoup plus facile à réaliser sur un vélo à course plus courte) rend également le SB115 merveilleusement poppy sur de petits rouleaux et l’aide à sortir des talus profonds et à flotter sur des rochers épais à grande vitesse, affichant grâce sous pression. À une époque où les vélos continuent à devenir plus longs et plus lents et à gagner plus de voyages, le SB115 rappelle à quel point un vélo de trail court bien équilibré est amusant et ludique. Si les sentiers les plus difficiles sont plus amusants sur un vélo de longue durée, la plupart d’autres sentiers sont plus amusants sur le SB115.

Si vous lisez cette critique, cependant, vous êtes probablement déjà convaincu des avantages d’un 29er à petit voyage. Alors, le SB115 est-il fait pour vous? Voici une façon d’y penser: si vous deviez faire des tests génétiques sur certains modèles populaires dans la catégorie des sentiers de courte distance-29er, les résultats montreraient que le SB115 est un descendant plus direct d’un vélo de cross-country que ses pairs comme le Ibis Ripley, Pivot Trail 429 ou Santa Cruz Tallboy /Juliana Joplin (les trois vélos ont une course de 120 millimètres à l’arrière et 130 millimètres à l’avant). N’oubliez pas que le SB115 a essentiellement le même cadre que le SB100, qui a été conçu comme un vélo de course de cross-country léger qui pourrait dépasser son poids dans les descentes. Des vélos comme le Trail 429 et le Tallboy, en revanche, n’ont jamais tenté de passer pour des machines de course de cross-country. (Pivot et Santa Cruz proposent également des plates-formes de course de cross-country dédiées, super légères et de 100 millimètres.) Bien que je n’ai pas piloté le Trail 429 ou Tallboy actuel pour pouvoir expliquer comment cela se traduit par des différences de conduite, le La lignée racée de SB115 se montre dans les chiffres de poids globaux présentés ci-dessus, ainsi que dans une géométrie légèrement plus raide et plus courte par rapport à ces autres vélos. (Juste à des fins d’illustration rapide, voici les angles de tête sur le Trail 429, Ripley et Tallboy: 67, 66,5 et 65,7 degrés, respectivement.)

Cela fait du SB115 un choix facile pour les coureurs axés sur l’endurance et ceux qui pourraient participer à des épreuves de plusieurs jours avec de grandes montées et des descentes déchirantes, comme la BC Bike Race en Colombie-Britannique ou la Breck Epic au Colorado. Mais que vous couriez ou non, vous voulez un vélo qui n’est pas seulement très bon en escalade, mais aussi amusant à piloter tous les autres jours de l’année, ce que le SB115 est très certainement. Alors peut-être qu’une autre façon de penser est la suivante: recherchez-vous un 29er à petit voyage amusant, ludique et capable, et appréciez-vous également un peu plus de confiance dans les montées et une maniabilité précise? Si la réponse est oui, je pense que vous serez très heureux sur un Yeti SB115.

Acheter maintenant

Notre mission d’inciter les lecteurs à sortir n’a jamais été aussi cruciale. Ces dernières années, Outside Online a fait état de recherches révolutionnaires reliant le temps dans la nature à une meilleure santé mentale et physique, et nous vous avons tenu informé des menaces sans précédent pesant sur les terres publiques américaines. Notre couverture rigoureuse contribue à susciter d’importants débats sur le bien-être, les voyages et l’aventure, et offre aux lecteurs une passerelle accessible vers de nouvelles passions de plein air. Le temps passé à l’extérieur est essentiel et nous pouvons vous aider à en tirer le meilleur parti. Faire une contribution financière à Outside Online ne prend que quelques minutes et nous permettra de continuer à fournir le journalisme novateur et informatif dont les lecteurs comme vous dépendent. Nous espérons que vous nous soutiendrez. Je vous remercie.

Contribuer à l’extérieur

Photo principale: avec l’aimable autorisation de Yeti Cycles

Lorsque vous achetez quelque chose en utilisant les liens de vente au détail dans nos histoires, nous pouvons gagner une petite commission. À l’extérieur n’accepte pas d’argent pour les critiques de matériel rédactionnel. Lire la suite sur notre politique.



Source link