Mathieu van der Poel retient la charge de Pogačar pour remporter la sublime victoire de la cinquième étape en solo à Tirreno-Adriatico

Mathieu van der Poel retient la charge de Pogačar pour remporter la sublime victoire de la cinquième étape en solo à Tirreno-Adriatico


Même le temps maussade n’a pas pu freiner le spectacle offert à Tirreno-Adriatico, car Mathieu van der Poel a remporté une magnifique victoire en solo, empêchant le leader de la course Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) de remporter la cinquième étape.

Tel était l’effort pour tenir le champion du Tour de France à distance, le Néerlandais a franchi la ligne d’arrivée la tête suspendue au-dessus de son guidon, plus d’énergie pour célébrer, s’effondrant au sol après la ligne d’arrivée et y restant.

Van der Poel était parti en solo après 50 km après avoir constamment repoussé le problème, son déficit de 20 minutes au GC lui permettant de remonter la route à la recherche de la gloire d’étape.

Cependant, Pogačar a rapidement fait son propre mouvement, cherchant à distancer Wout van Aert (Jumbo-Visma) sur le circuit d’arrivée percutant pour prolonger son avance avant le dernier contre-la-montre.

Bien que la course de Pogačar ait été formidable, il n’était pas parti à la poursuite de Van der Poel, mais ses efforts l’ont amené à moins de 10 secondes du Néerlandais après avoir presque réduit l’écart de deux minutes, se contentant finalement de la deuxième place alors qu’il en mettait plus de 40. secondes après Van Aert, qui mène désormais le Belge au général par 1-15.

Les coureurs étaient morts derrière les yeux alors qu’ils se réchauffaient après l’étape, une image durable de ce qui était une autre journée incroyable de course au début de la saison 2021.

Comment cela s’est passé

Mathieu van der Poel remporte la cinquième étape de Tirreno-Adriatico 2021 (Photo par Tim de Waele / Getty Images)

Les cloches de l’église ont retenti à Castellalto alors que les coureurs s’alignaient pour partir pour la cinquième étape dimanche, se préparant à une journée venteuse, humide et froide se terminant par quatre tours et demi de circuit avec une finition de 1,5 km de 10,1%. monter jusqu’à la ville de Castelfidardo.

Filippo Ganna (Ineos Grenadiers), Davide Ballerini (Deceuninck-QuickStep), Pello Bilbao (Bahreïn Victorious), Robert Stannard (BikeExchange) et Jonas Rickaert (Alpecin-Fenix) sont finalement sortis de l’avant, la première moitié du plat d’étape, avec Ganna avec une moyenne de 370w et 55,3 km / h dans la première heure de course.

La pause a rapidement eu un écart de quatre minutes, perdant une minute alors qu’ils entraient dans le circuit d’arrivée avec 90 km à faire.

Leur avantage a continué de baisser, alors que Valentin Madouas (Groupama-FDJ) et Chris Juul-Jensen (BikeExchange) ont sauté du peloton, Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) lâchant le dos et la pluie a commencé à tomber alors que les deux continuants ont été ramenés dans le bercail.

L’action a alors commencé dans le peloton, Van der Poel poussant avec Wout van Aert, Tadej Pogačar et Julian Alaphilippe avant que le champion du monde ne commence à se débattre, peut-être coincé dans le mauvais rapport.

Rickaert et Ballerini ont rapidement été abandonnés de la pause, car Van der Poel avait réduit le peloton à environ 10 coureurs, puis la journée était terminée pour la pause alors que le Néerlandais attaquait pour les rattraper et les dépasser.

Van der Poel a tiré sur le devant de cette pause amalgamée pendant quelques kilomètres avant que les gars du GC derrière ne rentrent en contact, la taille du groupe augmentant à environ 20, avec Bernal le suivant à l’attaque, Higuita, Pogačar et Van Aert clôturant le mouvement. , Van der Poel prenant une banquette arrière cette fois.

Le quintette a continué, environ 10 secondes d’avance sur un plus grand groupe de poursuite, et alors qu’ils commençaient à revenir, Van der Poel repartait.

Pogačar a ensuite subi une mécanique, mais est revenu très bien, avec 20 secondes d’avance sur Van der Poel avec moins de 50 km à faire.

C’était bientôt 35 secondes, alors que Van Aert prenait les devants à la ligne d’arrivée pour prendre une seconde de recul sur Pogačar. La souffrance était réelle maintenant, Jakob Fuglsang (Astana) semblant tout à fait misérable alors qu’il se retrouvait dans un groupe jeté à l’arrière d’un peloton désormais dirigé par Davide Formolo, l’Italien essayant de tenir les choses ensemble pour Pogačar.

L’écart de Van der Poel était de plus d’une minute avec 40 km à faire, avant de prendre une autre minute sur les 10 km suivants. Derrière, Egan Bernal a eu un moment effrayant alors qu’il se battait avec sa veste de pluie, les coureurs sentant le froid maintenant.

Une attaque de Tim Wellens (Lotto Soudal) a momentanément divisé le groupe de chasse avant que Fabio Felline d’Astana ne mette une fouille, Marc Soler (Movistar) et Alessandro de Marchi (Israel Start-Up Nation) le suivant.

Van der Poel a eu plus de trois minutes à l’intérieur des 20 derniers kilomètres, et à 17 kilomètres de la ligne, Tadej Pogačar a lancé son attaque. Wout van Aert n’a pas pu répondre, car Landa est montée sur la roue du Belge qui s’est battu en vain contre la pente pour tenter de se remettre à l’aise.

Le Slovène avait rapidement rattrapé Felline et Soler, commençant à ronger l’avantage de Van der Poel, laissant ces deux coureurs derrière dans les 10 derniers kilomètres.

Cependant, ils avaient bientôt une nouvelle compagnie à Van Aert, qui n’abandonnait pas, 30 secondes derrière Pogačar. 7 km à parcourir et Van der Poel a eu 1-30 sur Pogačar, 15 secondes supplémentaires sur les 2 km suivants.

À 3 km de la fin, l’écart était de moins d’une minute, Van der Poel souffre de son monumental effort en solo, Van Aert 40 secondes en arrière. 30 secondes à faire avec 2 km à faire, 20 secondes à la flamme rouge… Pogačar semblait sur le point de dépasser Van-der-Poel Van der Poel mais le Néerlandais s’accrochait, juste, pour franchir la ligne avec 10 secondes d’avance.

Difficile de juger qui a réussi le meilleur tour, mais les deux pilotes ont réalisé ce qu’ils avaient prévu, Pogačar prolongeant son avance au GC à plus d’une minute sur Van Aert alors que Van der Poel gisait effondré sur le sol.

Résultats

Tirreno-Adriatico 2021, cinquième étape: Castellalto à Castelfidardo (205 km)

1. Mathieu van der Poel (Ned) Alpecin-Fenix, en 4-48-17
2. Tadej Pogačar (Slo) UAE Team Emirates, à 10 secondes
3. Wout van Aert (Bel) Jumbo-Visma, à 49s
4. Fabio Felline (Ita) Astana – Premier Tech, p. 1-26
5. Egan Bernal (Col) Ineos Grenadiers, 2-07
6. Davide Formolo (Ita) UAE Team Emirates, en même temps
7. Tim Wellens (Bel) Lotto Soudal, 2-18
8. Alessandro De Marchi (Ita) Israel Start-Up Nation, en même temps
9. Mikel Landa (Esp) Bahreïn-Victorious, 2-25
10. Matteo Fabbro (Ita) Bora-Hansgrohe, 2-45

Classement général après la cinquième étape

1. Tadej Pogačar (Slo) UAE Team Emirates, en 22-41-41
2. Wout van Aert (Bel) Jumbo-Visma, p. 1-15
3. Mikel Landa (Esp) Bahreïn-Victorious, 3-00
4. Egan Bernal (Col) Ineos Grenadiers, à 3-30
5. Matteo Fabbro (Ita) Bora-Hansgrohe, 3-54
6. Tim Wellens (Bel) Lotto Soudal, 4-30
7. João Almeida (Por) Deceuninck – Quick-Step, à 4-42
8. Romain Bardet (Fra) DSM, p. 5-03
9. Vincenzo Nibali (Ita) Trek-Segafredo, 5-54
10. Simon Yates (GBr) BikeExchange, à 6-58



Source link