Lizzie Deignan retarde sa poursuite pour remporter la victoire en solo – VeloNews.com

Lizzie Deignan retarde sa poursuite pour remporter la victoire en solo – VeloNews.com


“],” filter “: {” nextExceptions “:” img, blockquote, div “,” nextContainsExceptions “:” img, blockquote “}}”>

Lizzie Deignan (Trek Segafredo) a attaqué hors d’un groupe de tête solide avec 30 kilomètres à parcourir avant de tenter son chemin vers la victoire à Liège-Bastogne-Liège Femmes le dimanche.

Deignan a résisté à une poursuite désespérée de Grace Brown (Mitchelton Scott), qui s’est lancée à la poursuite à 15 km de l’arrivée. Bien que l’Australienne ait réussi à démolir l’écart initial d’environ une minute avec Deignan, elle a dû se contenter de la deuxième place, neuf secondes en arrière.

Ellen van Dijk a lancé un long sprint depuis le groupe de poursuite pour donner à Trek-Segafredo un un-trois sur le podium.

“C’est vraiment spécial, nous attendions de gagner une classique comme celle-ci, nous y sommes presque allés tellement de fois”, a déclaré Deignan après la course. «J’avais une équipe parfaite toute la journée, c’est pour l’équipe – c’est une victoire en Trek Segafredo.»

Le mouvement à longue portée de la Britannique a défié sa victoire typique d’un sprint. Cependant, avec sa coéquipière van Dijk dans le groupe derrière, Deignan avait la liberté de lancer les dés avec son mouvement spéculatif.

«Le plus beau dans cette équipe, c’est qu’on nous laisse la liberté de rouler par instinct et de ne pas craindre l’échec», a expliqué Deignan. «Je pensais que je devais être au-dessus de La Redoute avant Anna [van der Breggen], Annemiek [van Vleuten] et Elisa [Longo-Borghini], alors j’ai juste couru par instinct.

La victoire de Deignan dans les collines des Ardennes est un ajout notable à son prolifique palmarès, qui comprend les championnats du monde, le Tour des Flandres, la Strade Bianche et le Women’s Tour. Le Britannique est au top de sa forme depuis la reprise des courses cet été, remportant la victoire aux GP de Plouay et de La Corse et se classant parmi les six premiers aux championnats du monde et à La Flèche Wallonne.

La course de 135 km, qui s’est déroulée sous de fortes pluies tôt le matin, s’est déroulée sur un parcours condensé du parcours masculin et a comporté plusieurs des mêmes ascensions.

Le rythme était brûlant dès le départ, mais ce n’est qu’à mi-chemin que s’est déroulé le mouvement charnière, lorsqu’un groupe de neuf a franchi le peloton.

Deignan, Brown, Juliette Labous (Sunweb), Amy Pieters (Boels Domlmans), Katerine Aalerud (Movistar), Marianne Vos (CCC-Liv), Hannah Barnes (Canyon-SRAM), Marlon Reusser (Equipe Paule Ka) et Ellen van Dijk (Trek-Segafredo) a formé le groupe stellaire qui a rapidement mis un écart important sur le peloton, qui comprenait encore de nombreux favoris d’avant-course.

Deignan l’a fait avancer sur l’emblématique ascension de La Redoute à 30 km de l’arrivée, attaquant au pied de la colline et s’éloignant bientôt à plus d’une minute d’écart.

Alors que le groupe d’évasion a tardé à répondre au mouvement du Britannique, le peloton derrière s’est éclaté avec Leanne Lippert (Sunweb), Ashleigh Moolman (CCC Liv), Elisa Longo Borghini (Trek Segafredo), Katarzyna Niewiadoma (Canyon-SRAM) et Cecile Uttrup Ludwig (FDJ) essayant de passer aux chasseurs.

Ce n’est qu’à environ 20 km de la fin et avec Deignan ayant forgé un écart important que Vos a commencé à accélérer le rythme dans les poursuivants, et peu de temps après, Brown a attaqué hors du groupe pour commencer sa poursuite désespérée.

L’écart avec Deignan s’est vite réduit de moitié alors que l’Australien a propulsé la montée finale de la Roche-Aux-Faucons. Au départ des cinq derniers kilomètres à plat, Brown avait Deignan dans sa ligne des yeux à environ 10 secondes d’avance. Cependant, la Britannique expérimentée a gardé son sang-froid et a continué jusqu’à la ligne droite en solo, s’offrant un dernier regard par-dessus son épaule et un soupir de soulagement avant de rouler sur la ligne pour remporter la victoire.

«C’était horrible», a déclaré Deignan en sachant que Brown était si proche dans les dernières minutes. «En fin de compte, j’ai décidé d’essayer de chasser les motos devant moi plutôt que de m’inquiéter pour elle derrière moi, parce que mentalement ça vous fait craquer si vous pensez comme ça … Je priais juste pour que la ligne vienne plus vite.»

Résultats Liège-Bastogne-Liège Femmes



Source link