Les rivaux tremblent alors que Mathieu van der Poel espère que Strade Bianche “ n’est que le début ” ce printemps

Les rivaux tremblent alors que Mathieu van der Poel espère que Strade Bianche “ n’est que le début ” ce printemps


Après une semaine où ses fusées ont explosé à l’atterrissage et où la capitalisation boursière de Tesla glisse dans la mauvaise direction, Elon Musk voudra peut-être appeler Mathieu van der Poel, le Néerlandais commençant le décollage avec succès et son action continuant d’augmenter – et tout le monde devine. combien il peut aller plus haut – après la façon spectaculaire dont il a remporté la victoire à Strade Bianche.

«Je me sentais vraiment bien aujourd’hui», a déclaré Van der Poel, ses commentaires d’après-course beaucoup plus discrets que ses courses de vélo.

«Sur la dernière section de gravier (Le Tolfe) j’ai attaqué et emmené Alaphilippe et Bernal avec moi. J’ai senti qu’il me restait encore quelque chose dans les jambes lors de la dernière montée … pour couronner le tout comme si c’était insensé.

Van der Poel allait toujours être l’homme à battre après que ce trio particulier se soit coupé et se soit éloigné de ses rivaux, et la star d’Alpecin-Fenix ​​a déclaré qu’Alaphilippe avait déjà admis que ses jambes étaient terminées pour la journée.

>>> “ J’y serai bientôt ” dit Tom Pidcock après avoir impressionné une fois de plus avec le top 5 à Strade Bianche

«J’ai remarqué qu’Alaphilippe se fatiguait un peu. Il a également dit que ses jambes étaient un peu moins et donc sauté quelques virages. Bernal, en revanche, a donné une très forte impression. J’espère que c’est le début d’une grande campagne printanière. »

Alaphilippe est d’accord, bien qu’il n’ait pas l’habitude de se faire monter sur la roue de quelqu’un. Habituellement, le champion du monde est l’afflicateur.

«J’ai fait de mon mieux, mais Van der Poel a été le plus fort», a concédé Alaphilippe. «Je ne regrette rien parce que je n’ai rien fait de mal. A 20km de l’arrivée, j’attaquais encore… Je ne me sentais pas si mal.

«Je suis resté concentré sur ce dernier secteur, mais vous pouviez déjà voir à quel point Van der Poel était fort. Lors de la dernière montée, vous pouviez vraiment voir comment [well] il allait.”

Pour Wout van Aert, l’ennemi habituel de Van der Poel à la fois sur route et en cyclo-cross, le Belge trouve toujours ses marques, ayant fait ses débuts sur la route en 2021 à Strade Bianche et n’ayant pas pu égaler les accélérations du Néerlandais, menant finalement le groupe. derrière la ligne pour prendre la quatrième place.

«J’étais là, mais je n’étais pas assez bon en finale», a déclaré Van Aert. «Quand Alaphilippe a accéléré, j’ai rencontré des difficultés. Alors je savais déjà que ce ne serait pas mon jour.

“Cette [extra] l’équipement n’est pas encore là. Je ne serais pas le premier, mais je prendrai quand même [the race for] Quatrième. Alors j’en ai tiré le maximum.

«Dans cette course, le plus fort gagne toujours et c’était Mathieu aujourd’hui. Son accélération sur ce dernier tronçon en dit assez.

C’est maintenant à ce talentueux éventail de rivaux de trouver une réponse à Van der Poel, avec des prix d’une journée encore plus importants à venir ce printemps. Qu’ils le fassent ou non, les fans resteront probablement sans voix.



Source link