“ Je roule avec les meilleurs gars et je suis à un très bon niveau ”: James Knox ravi de sa forme récente

“ Je roule avec les meilleurs gars et je suis à un très bon niveau ”: James Knox ravi de sa forme récente


James Knox de Deceuninck-Quick-Step est ravi de sa forme actuelle alors qu’il se prépare à une troisième participation successive à la Giro d’Italia.

Le Britannique de 25 ans participe actuellement au Tour du Pays basque et a terminé septième lors de l’épreuve au sommet de la troisième étape et huitième de la quatrième étape après un autre test vallonné.

En préparation pour le Giro – où il a terminé 14e l’automne dernier, trois places sous sa 11e place à la Vuelta a España 2019 – Knox s’attend à concourir aux Ardennes Classics avant le Grand Tour d’Italie et a déclaré Cyclisme hebdomadaire que ses récentes performances lui ont plu.

«Je suis très content de ma forme», a déclaré le Cumbrien. «J’ai eu des moments difficiles lors des grands jours de la Volta a Catalunya, mais j’ai aussi pris la route et bien absorbé la semaine, et en ce moment je suis dans le mélange ici.

«J’ai travaillé dur tout l’hiver et j’espérais être à un bon niveau pour les courses précédentes, mais je n’y étais pas tout à fait. Mais maintenant je peux voir à partir de ma puissance et de mon poids et de la façon dont je roule avec les meilleurs gars que je suis vraiment à un bon niveau.

«Cela ne ressemble qu’à une septième place ce que j’ai obtenu l’autre jour, mais quand on regarde les gars qui n’avaient que quelques secondes d’avance sur moi [16 seconds behind winner Tadej Pogačar – ed], ce sont des gars qui ont remporté des Grands Tours et des Championnats du Monde, tandis que David Gaudu se transforme en une grande star.

«J’étais vraiment content de mon résultat et très content de la performance et je peux prendre beaucoup de confiance en regardant les grands objectifs à venir.»

Knox devait initialement parcourir le Tour de Romandie et n’a pas précisé dans lequel des trois classiques ardennais il roulera, mais espère de nouvelles bonnes performances avant le Giro.

>>> “ Je ne sais pas à quoi ils pensaient ”: Tadej Pogačar et le nouveau leader Brandon McNulty déconcertés par la tactique de Jumbo-Visma au Tour du Pays Basque

«J’espère maintenir le même niveau que j’ai actuellement pour ces courses et être dans le vif du sujet», a-t-il ajouté.

«L’équipe fonctionne comme un livre ouvert mais si nous avons Julian [Alaphilippe] là et peut-être João [Almeida] va arriver, ce sont les gros gars et pour le moment je suis en dessous d’eux dans l’ordre hiérarchique, mais c’est bien.

«Si j’arrive à la finale de ces courses et que j’ai l’opportunité de courir de manière agressive, je peux voir ce que je peux faire et ce qui peut arriver.»



Avec deux étapes restantes au Pays basque, la dernière journée s’annonce comme une opportunité pour les coureurs du genre Knox. Il a également un autre avantage.

«J’ai conduit ici avec Mark Donovan qui est également de Cumbria et nous avons ri en disant que c’est comme le district des lacs espagnols», a-t-il déclaré.

«C’est plus extrême ici, les montées sont encore plus raides, mais il y a de la pluie, de petites routes et c’est aussi semblable à la maison que je vais l’obtenir.

«La montée de la troisième étape était folle. C’était cette route aléatoire d’un village aléatoire qui n’allait nulle part, mais je pense que pendant deux kilomètres, il y avait une pente moyenne de 18 pour cent, puis la partie plate était encore 11 ou 12. Je ne pouvais pas contourner l’intérieur des épingles à cheveux et j’ai dû aller aussi loin large comme je le pouvais.

Alors, qu’est-ce qui est le plus difficile: le col Hardknott ou la montée vers Ermualde? «Je pensais que la montée ici était juste un peu plus difficile», dit-il en riant.



Source link