“Je n’en peux plus” : Kévin Reza annonce sa retraite

“Je n’en peux plus” : Kévin Reza annonce sa retraite


Kévin Reza (B&B Hotels p/b KTM) au Grote prijs Jean-Pierre Monseré en début d’année.

Kévin Reza a annoncé sa retraite du cyclisme professionnel, clôturant le livre d’une carrière de 11 ans qui se termine avec French ProTeam B&B Hotels p/b KTM.

« Tout n’est pas rose, le cyclisme. En très peu de temps, il peut tout vous donner et tout emporter », a déclaré Reza dans l’annonce officielle de l’équipe. « Ma décision a mûri en quelques semaines et, alors que l’année dernière je suis revenu au niveau auquel j’aspirais, mes sentiments ont changé depuis le début de cette saison. La tension qui règne dans le peloton, les risques que prennent certains coureurs et les efforts fournis à chaque relance, pour se relever encore et encore… Je sens que je n’en peux plus.

Reza, ou ‘La Rez’, est devenu pro avec Europcar en 2011, puis a passé trois ans avec l’équipe WorldTour FDJ avant de rejoindre les ‘Men in Glaz’ lors de la création de l’équipe en 2018. Tout au long de sa carrière, Reza s’est terriblement rapproché d’un grand gagner à plusieurs reprises, il a couru trois Tours de France, et a décroché le top 10 des étapes de chacun des trois Grands Tours. Bien qu’il n’ait jamais remporté de victoire, il a été un lieutenant clé de la sensation de sprint français Bryan Coquard.

« Je me suis toujours dit que le jour où j’aurais eu du mal à accomplir ma mission, je me poserais les bonnes questions », s’est confié Reza après le récent Tour de Belgique. « En Belgique, quand j’étais en présélection pour le Tour, j’ai pu prouver que ma condition physique était bonne mais que ma tête n’y est plus. Mon corps n’est plus capable de supporter la pression. À la télévision, la préparation d’un sprint a l’air simple et fluide, mais c’est en fait assez différent.

Après avoir subi un horrible accident sur la Vuelta a España en 2016, Reza a fait une montée raide vers le sommet, mais la question de la retraite ne lui est venue à l’esprit que plus récemment.

« C’était un sacré défi de remonter sur le vélo après cet accident. Je ne me voyais pas arrêter ma carrière après cet événement. Je voulais me prouver que je pouvais revenir au plus haut niveau. Cette fois, je sens que l’heure est arrivée et je n’ai aucun problème à le dire. Pour de nombreux coureurs, la retraite est un sujet tabou mais c’est loin d’être traumatisant pour moi.

L’annonce a également confirmé que Reza ne sera pas au départ du Tour de France dans la région d’origine de l’équipe, la Bretagne, choisissant plutôt de se reposer et de se préparer pour ses dernières courses professionnelles.

“Je sais que j’ai eu une vie privilégiée toutes ces années”, a réfléchi Reza. « Voyager aux quatre coins du monde et vivre de telles émotions, ça n’arrive pas dans la vie normale ! L’annonce de mon premier contrat pro, ma première participation au Tour avec la Patrouille de France qui s’est terminé sur les Champs Elysées à la tombée de la nuit, ma sélection pour les championnats du monde de Ponferrada, les victoires de ‘Le Coq’ [Coquard]… C’est Bryan qui m’a révélé mon rôle dans nos premières années côte à côte. Nous avons découvert le Tour ensemble puis pris des chemins différents et j’ai réalisé que je ne m’épanouissais pas dans ce rôle avec un autre coureur. Notre relation va au-delà du sport.

Reza a terminé en rendant hommage à la bravoure et à la patience de sa mère, la première personne à qui il a fait part de sa décision de prendre sa retraite. Elle a répondu : « Mon cœur va pouvoir se reposer maintenant. »



Source link