Geraint Thomas et Chris Froome parmi les cyclistes pour écrire au gouvernement britannique

Geraint Thomas et Chris Froome parmi les cyclistes pour écrire au gouvernement britannique


Geraint Thomas et Chris Froome
Geraint Thomas et Chris Froome font partie des 12 coureurs à avoir écrit au gouvernement britannique

Une “route du succès” pour les futures stars britanniques du cyclisme risque d’être “anéantie” à cause du Brexit et de la pandémie de Covid-19, affirment de nombreux noms de l’élite.

Un groupe de 12 coureurs, dont les vainqueurs du Tour de France Chris Froome et Geraint Thomas, a écrit au gouvernement britannique pour faire part de ses préoccupations.

Ils pensent que les règles post-Brexit limitant le temps que les coureurs peuvent passer en Europe entraveront le développement.

Le groupe estime également que les principales réunions de course au Royaume-Uni ont été « perdues » au profit de Covid-19.

“Bien que chacun de nous ait fait un voyage différent dans notre sport, ce qui est clair pour nous tous, c’est que nous ne serions pas allés aussi loin sans l’intensité des courses régulières de haut niveau et la capacité de tester nos limites dans des contextes inconnus “, lit-on dans la lettre des coureurs.

“Nous écrivons aujourd’hui parce que nous craignons que le même chemin vers le succès pour les jeunes cavaliers britanniques d’aujourd’hui soit sans doute plus difficile que jamais et risque d’être complètement anéanti pour la plupart.”

Thomas et Froome ont mis leurs noms à la lettre avec l’ancienne championne du monde Lizzie Deignan, Anna Christian, Dani Christmas, Mark Donovan, Lizzie Holden, Joss Lowden, Dan McLay, Connor Swift, Alice Towers et Fred Wright.

La lettre, adressée au secrétaire d’Etat au numérique, à la culture, aux médias et aux sports Oliver Dowden, a été envoyée au début du week-end où débutent le Tour de France et La Course.

Ceux qui le soutiennent soulignent que les résidents britanniques ne peuvent visiter les pays de l’UE que pendant 90 jours sur une période de 180 jours à la suite du Brexit et appellent le gouvernement à établir une résolution pour le début de la saison 2022.

La lettre continue : « Nous sommes les plus chanceux, avec des contrats professionnels avec des équipes de haut niveau, mais si nous avions connu les restrictions actuelles sur la résidence sans visa au début de notre carrière, nous n’aurions peut-être pas atteint cette position privilégiée.

“L’impact de Covid-19 à travers l’Europe a masqué le problème en 2021, en raison des restrictions ultérieures mises en place sur les voyages transfrontaliers.

“Nous craignons que l’absence d’une solution solide d’ici 2022 – que ce soit sous la forme d’un visa de sportif amateur ou d’un autre accord – ne fasse perdre à de nombreux coureurs l’opportunité d’acquérir une expérience aussi critique.

“Nous savons que le sport n’est pas la seule industrie touchée et nous ne nous attendons pas à ce que les sportifs sautent la file d’attente pour le soutien du gouvernement, mais nous demandons le dialogue.”

British Cycling affirme que le nombre de courses au Royaume-Uni a chuté de 23% de 2016 à 2019 en raison de la « difficulté à obtenir les autorisations nécessaires » et que les restrictions apportées par la pandémie de Covid-19 ont ajouté aux défis.

Les 12 coureurs ont ajouté dans leur lettre : “Alors que British Cycling travaille dur pour relever les défis à venir, pour faire une réelle différence, nous avons besoin de votre soutien pour revoir de toute urgence le Règlement sur les courses cyclistes sur autoroute.

“Cela nous permettra de responsabiliser davantage de commissaires de course bénévoles et de revoir les charges policières, afin de rendre les courses britanniques sûres et financièrement viables à l’avenir.”



Source link