Col de Sapey via Les Lacets de Montvernier

Col de Sapey via Les Lacets de Montvernier


Un tour de canicule amusant. C’est un bon parcours quand les meilleures épingles à cheveux du jour ne sont pas les Lacets de Montvernier.

La vallée de la Maurienne regorge de célèbres ascensions cyclistes (Galibier, Glandon, Madeleine, Iseran, Croix de Fer, Mont Cenis, etc.). Mais le but aujourd’hui était de visiter quelque chose de nouveau pour moi: le Col de Sapey. Il est entièrement pavé, mais peu connu. Une montée de 10 kilomètres avec peut-être 20 épingles à cheveux. Et je ne verrais pas une seule voiture. Zéro.

Voir ici pour 15 balades dans la vallée de la Maurienne. J’ajouterai bientôt ce trajet à la publication.

J’ai commencé au pied des célèbres Lacets de Montvernier car c’était près de mon objectif principal. C’est seulement 2,5 kilomètres de long, mais toujours amusant.

Tir de drone

Ci-dessus, des photos de drones. La seule autre façon d’avoir une bonne vue de toutes les épingles à cheveux est d’aller sur une falaise cachée pour voir cette vue:

Voici comment trouver cette falaise: après les épingles à cheveux, la route a un champ agricole sur la droite. Il y a une «route» de terre non goudronnée à travers ce champ. Il descend doucement sur quelques centaines de mètres. Il y a une ligne d’arbre bloquant le belvédère, mais un chemin y mène. Il est à seulement 10-20 mètres du bord du champ.

Habituellement, après les Lacets, je montais au Col du Chaussy puis en gravier jusqu’au Col de la Madeleine. C’est un itinéraire préféré. Voir ici pour un ancien post cela inclut une assez bonne vidéo des Lacets.

Mais aujourd’hui, j’ai tourné à droite et me suis dirigé vers le fond de la vallée. À la marque des 10 kilomètres sur la carte ci-dessous, je montais sur une petite route commençant la montée vers le Col du Sapey.

Attention, comme indiqué sur le profil de la carte, je passerais le Col du Ventour (780m). Woohoo.

Malgré la haute saison, je ne verrais pas une seule voiture sur les 10 prochains kilomètres jusqu’au Col du Sapey. C’est une route sinueuse remplie d’épingles à cheveux. Sur la photo ci-dessous, toute la route en vue au-dessus du fond de la vallée est le même itinéraire.

Il convient de rappeler que si les Lacets de Montvernier sont super amusants, ils sont assez petits. Voir cette photo pour la perspective.

Les 2 derniers kilomètres jusqu’au Col de Sapey sont extrêmement raides avec des tronçons de peut-être 14-16% sur une route pavée mais accidentée (soyez prudent si vous descendez). Le Col lui-même est à 1306 mètres mais – selon le Club des Cents Cols – n’est pas un col géographique officiel. Mais l’office du tourisme de la Vallée de la Maurienne l’a peut-être nommé col, à des fins de marketing, et a d’ailleurs récemment commencé à l’inclure dans son programme annuel de journées sans voiture à vélo.

En descendant de l’autre côté, l’itinéraire croise bientôt la route goudronnée jusqu’à Montdenis. A cause de la canicule, j’ai décidé d’abandonner certaines idées de gravier et de simplement descendre. J’ai fait du vélo à Montdenis – voir ici pour plus de détails. La descente se fait sur une route vraiment folle creusée dans la falaise au-dessus du fond de vallée laide (la partie industrielle de St-Jean de Maurienne).

Les photos ne capturent qu’une partie de cette route. Sensationnel? Oui, les meilleures épingles à cheveux du jour. 🙂

Woohoo!

A noter, les 10 kilomètres le long du fond de la vallée sont initialement difficiles. Mais malgré le sentiment brièvement que j’étais sur une autoroute, je pense avoir choisi l’option directe la plus silencieuse. Cela ne prend pas longtemps et s’améliore rapidement.

En résumé: c’est une boucle pittoresque et tranquille. Il ne sera jamais bien connu étant donné ses voisins beaucoup plus hauts et spectaculaires que j’ai mentionnés ci-dessus. Mais ça vaut vraiment le détour.

Voici une vidéo 3D de l’itinéraire. Attention, il est difficile de voir Les Lacets au départ en raison de l’angle de la vidéo. Pardon.



Source link