Col de la Madeleine Non pavé

Col de la Madeleine Non pavé


Un conseil pour la planification d’itinéraire: Parfois, je cherche simplement un tas d’épingles à cheveux sur une carte:

Mon plan était de monter au Col de la Madeleine via une route forestière non goudronnée remplie d’épingles à cheveux au nord de La Chambre. Cela conduirait à la haute crête au-dessus de la route standard de la Madeleine – ne rejoignant la route goudronnée qu’à sa dernière épingle à cheveux.

Dans l’image ci-dessous, mon itinéraire est rouge (il y a aussi une carte détaillée en bas de cet article). Le parcours bleu montre les deux voies pavées remontant ce côté sud du col de la Madeleine.

L’option pavée à gauche, via Montgellafrey, est prévue pour le Tour de France 2020. C’est l’option la plus silencieuse et la moins connue et ce serait ses débuts avec TdF.

Ma montée commence sur une petite route juste en contrebas du village perché des Chavannes du Milieu. Il devient bientôt un chemin forestier en terre battue. C’est une surface assez décente et offre une vue régulière sur les montagnes de la vallée. J’ai commencé le trajet en comptant les épingles à cheveux à voix haute, mais je me suis arrêté après environ 30 ans.

Voir ici pour plus de détails de quatre autres voies jusqu’au col de la Madeleine. Les trois options pavées, et ma préférée: Via Les Lacets de Montvernier, Col du Chaussy, puis gravier via le Lac du Loup (lac aux loups).

À environ 1300 mètres d’altitude, le parcours rejoint une route goudronnée en direction du lac de la Grand Léchère. C’est une belle étendue.

Juste en dessous du lac de la Grande Léchère

Le lac est à 1680 mètres. La route goudronnée se termine et devient une route de gravier accidentée jusqu’à un peu plus de 2000 mètres d’altitude. Remarque, il est possible d’accéder au lac par une route entièrement goudronnée – voir ce trajet.

Lac de la Grande Léchère – 1680m

Après le lac, c’est un bon vélo le long de la crête parallèle et au-dessus de la route pavée de la Madeleine bien en dessous.

Tout au long de la balade, je pouvais parfois apercevoir le Col de la Madeleine au loin.

La route de gravier s’éteint à 2010 mètres à La Mère de l’Eau. C’est un début de sentier de randonnée. De là, c’est environ 3 kilomètres jusqu’à un croisement avec la dernière épingle à cheveux pavée en dessous du col de la Madeleine. J’estime qu’entre 25% et 75% du sentier est praticable en fonction de vos capacités.

Me voici descendant de La Mère de l’Eau.

Juste en dessous de Mère de l’eau

Quand j’étais à moins de 750 mètres de la route, j’ai entendu quelque chose. Merde, un pneu crevé.

J’ai décidé de marcher jusqu’à la route principale et d’essayer de la réparer. Je suis un idiot. Pour une raison quelconque, la valve de mon pneu de secours était différente de la valve de ma pompe (je pensais que la pompe était réversible). J’avais aussi un kit de patch mais je n’ai pas trouvé le trou. Il faisait chaud, j’étais sans eau et j’avais soif. J’ai demandé à quelques cyclistes s’ils avaient une pompe vtt mais pas de chance.

Alors …. Je suis descendu à Saint-François-Longchamp. J’ai trouvé un hôtel / restaurant très sympathique qui m’a réhydraté et m’a trouvé un taxi prêt à monter une montagne et à porter un vélo. Le plan B aurait été de l’auto-stop. Le plan C aurait été de marcher / courir encore plus de 20 kilomètres.Ce n’est que mon deuxième sauvetage en taxi en deux décennies de vélo dans les Alpes.

Bien sûr, ce qui m’a vraiment bouleversé, c’est que je n’ai pas tout à fait atteint le col de la Madeleine. 🙂



Source link