Bontrager annonce la prochaine génération de roues de route aérodynamiques ultra larges Aeolus RSL

Bontrager annonce la prochaine génération de roues de route aérodynamiques ultra larges Aeolus RSL


Bontrager a lancé aujourd’hui sa dernière gamme de roues de route aérodynamiques en fibre de carbone Aeolus. Offertes dans des profondeurs de 51, 62 et 75 mm, la plupart des revendications et des caractéristiques correspondent à ce à quoi vous vous attendez. Ils sont plus efficaces sur le plan aérodynamique, plus stables dans les vents de travers et ils sont plus larges que ce qui était auparavant. Cependant, les trois nouvelles roues ne sont pas seulement à disque, mais également à pneu uniquement, y compris pour les équipes professionnelles sponsorisées par Trek et Bontrager, qui les utilisent depuis le début de la saison.

En d’autres termes, pas de tubulaires. Pas de freins sur jante.

La dernière frontière en matière de performances de roues de route aérodynamiques

La progression des roues aérodynamiques au fil des ans peut se résumer en plusieurs étapes clés. Premièrement, les concepteurs étaient principalement préoccupés par des formes rapides en ligne droite, conduisant à toutes sortes de jantes en forme de V. Ensuite, la vitesse du vent de travers est devenue plus importante, ce qui a émoussé toutes ces formes, faisant que les sections transversales ressemblent plus à un U qu’à un V.Lorsque les ingénieurs ont ensuite mis davantage l’accent sur la stabilité au vent de travers, ces formes en U sont devenues encore plus rondes et plus grosses. général.

Les lits de pneus ont continué de croître en taille – bien que toujours plus petits par rapport à la largeur de la jante extérieure – alors que les concepteurs regardent désormais davantage l’efficacité de roulement comme un moyen d’augmenter la vitesse.

Les freins à disque ont sans doute fait plus pour le développement de roues de route aérodynamiques que n’importe quoi en termes de liberté de conception qu’ils offrent.

Les dernières formes de jantes de Bontrager ont été développées à l’aide de nouveaux ordinateurs sophistiqués au siège de Trek, qui exécutent non seulement des simulations de dynamique des fluides informatiques en 3D, mais aident également activement les ingénieurs à ajuster les formes pour obtenir les caractéristiques souhaitées. Alors oui, Bontrager dit en fait que même si les améliorations significatives de la traînée sont de plus en plus difficiles à sortir des roues de route aérodynamiques modernes, il en reste encore du jus.

L’aéro compte de côté, cependant, ce qui sera peut-être plus visible pour les cyclistes de tous les jours est la largeur de la jante intérieure plus large. Les trois dernières roues de route Aeolus aero de Bontrager ont des largeurs extérieures très généreuses de 31 mm assorties à des roues intérieures de 23 mm, qui ont toutes deux été prétendument optimisées pour des pneus de 25 mm de large (largeur imprimée, ce qui donnerait jusqu’à 27 mm environ). large d’un lit de pneu). Dans cette configuration, Bontrager revendique des gains «hors normes» en termes d’efficacité et de stabilité.

Les choses deviennent plus intéressantes lorsque vous intégrez la résistance au roulement dans l’équation. Des lits de jante plus larges ont longtemps été considérés comme un moyen d’améliorer l’efficacité des pneus compte tenu de la forme plus large, du volume d’air accru et des pressions de fonctionnement plus faibles, mais ce n’est que récemment que les marques de roues ont si délibérément incorporé cet aspect dans leurs boîtes à outils de conception.

C’est une histoire familière: plus rapide, plus large, plus légère, plus stable.

En tenant compte à la fois de l’aérodynamisme et de la résistance au roulement (y compris le passage des tubes tubulaires aux pneus tubeless), les chiffres simulés deviennent assez intéressants. Bontrager dit qu’un coureur à l’avant du peloton voyageant à environ 45 km / h (28 mi / h) économisera 6,3 watts d’effort en utilisant un Aeolus RSL 51 tubeless au lieu d’un Aeolus XXX 4 tubulaire (frein à disque pour tous les deux). Et dans un sprint de 1500 watts – où les gains aérodynamiques seraient amplifiés – Bontrager revendique un énorme 34 W d’économies totales en utilisant le nouvel Aeolus RSL 62 avec des pneus sans chambre à air au lieu de l’Aeolus XXX 6 avec des boyaux.

En parlant de course, Bontrager dit que les pilotes de Trek-Segafredo ont utilisé les nouvelles roues cette saison, y compris avec des pneus tubeless du sponsor de l’équipe Pirelli. En fait, Bontrager dit que Jasper Stuyven a commencé sur une roue arrière Aeolus RSL 75 et une roue avant Aeolus RSL 62 en sa victoire à Milan-San Remo (passage uniquement à un ancien tubulaire avant XXX après une crevaison en raison de l’approvisionnement supposé limité des nouvelles roues à l’époque).

Jasper Stuyven a au moins commencé Milan-San Remo sur une nouvelle paire de roues Bontrager Aeolus RSL avant qu’une crevaison n’incite à passer à un ancien boyau avant. Attendez-vous à voir plus de tubeless dans les courses sur route à l’avenir, cependant.

Soit dit en passant, les boyaux et les roues de frein sur jante ne sont pas complètement morts chez Bontrager, bien qu’ils soient clairement sous assistance respiratoire.

«Nous continuerons d’avoir des options de frein sur jante dans les roues de report, et en fait, le frein sur jante Pro 5 est l’une de nos roues les plus vendues», a déclaré Alex Applegate, directeur marketing de Bontrager. «En ce qui concerne le tubulaire, nous continuerons à proposer l’Aeolus RSL 37 en tubulaire. Le 37 a un profil plus étroit, est plus optimisé pour les grimpeurs plus légers et les «cross», et a plus de sens pour les applications tubulaires. Cette roue restera dans le line-up. »

Détails du modèle, prix et disponibilité

Outre les largeurs de jantes intérieure et extérieure, les trois modèles de roues Aeolus RSL TLR Disc – les RSL 51, RSL 62 et RSL 75 – partagent également les mêmes rayons en acier inoxydable à lames DT Swiss Aerolite (24 trous avant et arrière), DT Écrous Swiss Pro Lock situés à l’extérieur et moyeux de frein à disque Center Lock à roulement à cartouche Bontrager à profil bas, qui combinent les caractéristiques des moyeux DT Swiss 240 et 180 et utilisent le dernier mécanisme d’entraînement Ratchet EXP de cette société.

Les poids réclamés pour les trois profondeurs sont de 1 410 g, 1 520 g et 1 645 g par jeu, le tout avec un prix de détail de 2400 $ US / 3800 AU $ / 2000 £ / 2400 €. Les roues seront vendues individuellement au cas où les coureurs souhaitent créer une configuration échelonnée, et aucune des roues n’a de limite de poids pour le cycliste.

L’Aeolus Pro 51 de 51 mm de profondeur est certainement la plus économique de la nouvelle gamme de roues Aeolus aero.

Pour les pilotes aux budgets plus raisonnables, Bontrager propose également l’Aeolus Pro 51 TLR Disc, qui utilise la même forme de jante que l’Aeolus RSL 51, mais avec une qualité de fibre de carbone moins chère, les mêmes rayons et écrous, et des moyeux Bontrager similaires. basé sur le modèle 350 milieu de gamme de DT Swiss. Le prix de détail est de 1 300 $ US / 2 200 AU $ / 1 300 £ / 1 300 € et le poids déclaré est de 1 590 g par jeu.

Une chose à garder à l’esprit concernant la compatibilité des pneus et les poids revendiqués est que Bontrager cite ces chiffres sous forme de tubeless, y compris les bandes de jante en plastique semi-rigide moulé qui fournissent le joint intérieur et les capacités de verrouillage des talons nécessaires pour garder l’ensemble du système étanche à l’air. Chacune de ces bandes de jante pèse 60 g, mais comme elles ne sont pas nécessaires si vous voulez utiliser des tubes, le poids réel est en fait un peu plus léger. Bontrager propose également un système tubeless à base de ruban, qui permet de garder les choses hermétiques tout en économisant environ 100 g.

La bande de jante TLR moulée offre toujours la meilleure étanchéité et la meilleure sécurité des pneus, bien qu’elle entraîne une pénalité de poids d’environ 100 g par paire de roues.

J’ai ici un ensemble de Aeolus RSL 51 pour examen, et le poids réel n’est que de 650 g pour la roue avant et 770 g pour l’arrière, pour un total de 1420 g sans les bandes de jante du tout – un chiffre vraiment impressionnant pour les clins en carbone compatibles avec les disques cette profondeur d’une marque grand public.

Nous sommes maintenant apparemment dans le «quatrième hiver» ici au Colorado, mais j’espère que c’est la dernière manche avant l’arrivée du printemps pour que je puisse enfin me lancer dans ces choses. Restez à l’écoute pour un examen plus approfondi bientôt.

Pour plus d’informations, visitez www.bontrager.com.



Source link